Presse

Knack magazine 16.10.2019

Voilà bibi votre serviteur qui pose pour la couverture du Knack magazine...Incroyable et marrant comme expérience. Bedankt Rita, Deby et merci Sarah Robin pour m'avoir branché sur cette aventure de jouer au mannequin (pas facile comme métier ..)...Tenir la pose longtemps, longtemps et sourire.et encore sourire en restant credible. En vente dès demain dans toutes les bonnes librairies du royaume....

Vincent Hufty, Yogaleraar: 'Na elke les zie ik het verschil'

De man op de foto's bij dit artikel is Vincent Hufty, cameraman bij de RTBF en yogaleraar. Hij begrijpt de kritiek op yoga- en mindfulnesscursussen op het werk, maar ziet toch vooral voordelen.

Hufty leerde pas op zijn veertigste yogaën, na een zware hernia. Hij begon daarna zelf yogalessen te geven bij de RTBF. 'Veel yogaleraren beginnen op hun eigen werk', zegt hij lachend. Ondertussen werkt hij ook voor andere bedrijven, zoals L'Oréal.

Vincent Hufty: Waarom bedrijven yoga en mindfulness aanbieden? Welzijn is in de mode, hè? Tegelijk is de werkomgeving vandaag vaak extreem veeleisend. Investeren bedrijven in het welzijn van hun werknemers om hen nóg competitiever te maken en nóg toegewijder? Dat zou kunnen. Bij yogaënde werknemers neemt het welbevinden in ieder geval echt toe. Na elke les zie ik het verschil.

Mindfulness- en yogalessen geven je de kans om opnieuw voeling te krijgen met jezelf en je lichaam. Dat is al véél, vandaag de dag. Doordat bedrijven zulke lessen aanbieden, komen ook veel meer mensen ermee in aanraking dan vroeger. Dat de vraag exponentieel groeit, heeft wel een keerzijde: steeds meer yogaleraren zijn bijvoorbeeld snel en slecht opgeleid.

Reageren op dit artikel kan u door een e-mail te sturen naar lezersbrieven@knack.be. Uw reactie wordt dan mogelijk meegenomen in het volgende nummer.


Traduction:

Vincent Hufty, professeur de yoga: "Je vois la différence après chaque cours" L'homme sur les photos de cet article est Vincent Hufty, cameraman à la RTBF et professeur de yoga. Il comprend les critiques du yoga et des cours de pleine conscience au travail, mais voit tout de même des avantages. Hufty n'a appris le yoga qu'à 40 ans, après une hernie sévère. Il a ensuite commencé à donner des cours de yoga à la RTBF. "Beaucoup de professeurs de yoga commencent leur propre travail", dit-il avec un sourire. En attendant, il travaille également pour d'autres sociétés, telles que L'Oréal. Vincent Hufty: Pourquoi les entreprises proposent-elles le yoga et la pleine conscience? Le bien-être est à la mode, n'est-ce pas? En même temps, l'environnement de travail est souvent extrêmement exigeant aujourd'hui. Les entreprises investissent-elles dans le bien-être de leurs employés pour les rendre encore plus compétitifs et engagés? Cela pourrait être. Dans tous les cas, le bien-être des employés épris de yoga augmente vraiment. Après chaque cours, je vois la différence. Les cours de pleine conscience et de yoga vous permettent de reprendre contact avec vous-même et votre corps. C'est beaucoup de nos jours. Parce que les entreprises offrent de telles leçons, beaucoup plus de personnes entrent en contact avec elles que par le passé. Le fait que la demande croisse de manière exponentielle a ses inconvénients: de plus en plus de professeurs de yoga, par exemple, sont rapides et mal formés.

Tout Savoir Bien Être n°2 /Janvier 2109

Interview sur les effets des postures debout et les seniors...



Dans la revue Esprit Yoga n° 47, décembre 2018

Esprit Yoga N°41


Un petit coup de projecteur sur mon projet "La Minute du Yogi"..Merci donc à l'équipe de Esprit Yoga...