fr

Le Bâton du Yogi

Yogadandasana

Le Bâton du Yogi, lieu de contemplation.

Shiva représenté avec son danda ( bâton ) qui supporte son aisselle


« Au plus fort de sa méditation, le yogi entre en samadhi. Son corps et ses sens sont au repos comme s'il dormait, sa pensée et sa raison sont vigilantes comme en état de veille, cependant il est au-delà de la conscience. Une personne en état de samadhi est pleinement consciente et éveillée. C'est une paix qui dépasse tout entendement. Lorsqu'on compare samadhi à d'autres expériences, les sages répondent :"netti ! netti !" Ce n'est pas cela ! Ni cela !
L'état ne peut être décrit que par le silence profond. Le yogi a quitté le monde matériel pour se fondre dans l'Eternel »

BKS Iyengar (Lumière sur le Yoga)

Quelque fois Shiva est représenté assis avec un bâton qui supporte son aisselle. La tête est supporté par la main et l'on peut se donner à la sieste des activités. La respiration alterne naturellement entre la narine droite et la narine gauche, au cours de la journée. Mais il arrive qu'une narine se bloque, empêchant ainsi l'alternance régulière de la respiration. On utilisait ce bâton ( danda ) pour réguler le flot inégal de la respiration, et débloquer une narine.

Les aisselles sont un lieu important de la contemplation dans les asana. L'ouverture des aisselles participe à la pacification de la zone frontale et temporale.

Dans la symbolique du yoga, le Danda représente la colonne vertébrale, mais aussi l'énergie verticale ( ûdana ) qui brûle la différenciation Sujet/Objet.

( Christian Pisano dans La Contemplation du Héros, )

Contemple l'espace au creux des aisselles et dans cette absorption goûte à l'apaisement. (Vijnâna Bhairava )