Firooza Ali Razvi

Firooza Ali Razvi.

Convention Nationale Iyengar Belgique. 8, 9 et 10 nov.2019.


Nous avons eu la chance de recevoir les enseignements d'une très grande dame du yoga. Plus de quarante cinq ans de pratique auprès de Guruji ( lorsqu'il enseignait encore à Mumbaï ) Nous étions donc au plus près de la source, découvrant avec ravissement des aspects méconnus du yoga Iyengar. Enseignements d'une grande profondeur et connaissance sur l'essence de pranayama et de pratyahara, sur ce qu'est le samkhya, les concepts de purusha, prakrti, sur les convergences dans la pratique entre la bhagavad gita et les yoga sûtra. Transmission assurée avec intimité, simplicité, éloquence et une grande élégance. Suite au pranayama, quelque un.e.s parmi nous ont pu entrevoir ce que pouvait être l'état de yoga et le partager avec une personne qui a vécu et connait ses états particuliers de yoga et qui peut guider et expliquer clairement.

Firooza Ali Razvi a étudié intensément avec Yogacharya BKS Iyengar depuis 1977 et Geeta Iyengar et Sri Prashant Iyengar depuis 1979. Au niveau international, Firooza a acquis une forte popularité au Royaume-Uni depuis qu'elle a commencé à y enseigner ici en 2006. Elle enseigne également aux États-Unis, en Europe et à Dubaï depuis 2013. Passionnée par le yoga, Firooza a obtenu une maîtrise en philosophie en 1982 et enseigne la philosophie aux étudiants de premier cycle. Sa compréhension philosophique informe et illumine son enseignement du yoga en établissant un lien profond entre la philosophie et la pratique du yoga.


« Tout enseignement de yoga dépourvu de compréhension du souffle n'est pas un enseignement du tout!
Les bras et les jambes sont des organes d'action. Ils sont vos supports pour vos pratiques. Se concentrer trop sur eux, c'est comme faire briller constamment son véhicule et gonfler ses pneus sans entretenir le moteur!
Il est de la responsabilité d'un professeur de yoga de voir que ce qui est enseigné conduit à un état d'esprit plus noble et non seulement à un corps en forme.

Il y a plus de gens qui souffrent dans ce monde aujourd'hui à cause de l'esprit plutôt que du corps. J'aime donc explorer comment les pratiques de yoga transforment les états d'esprit ou plutôt la conscience. »Firooza Ali Razvi.


Plus de quarante cinq ans de pratique auprès de Guruji ( lorsqu'il enseignait encore à Mumbaï ) Nous étions donc au plus près de la source, découvrant avec ravissement des aspects méconnus du yoga Iyengar. Enseignements d'une grande profondeur et connaissance sur l'essence de pranayama et de pratyahara, sur ce qu'est le samkhya, les concepts de purusha, prakrti, sur les convergences dans la pratique entre la bhagavad gita et les yoga sûtra. Transmission assurée avec intimité, simplicité, éloquence et une grande élégance. Suite au pranayama, quelque un.e.s parmi nous ont pu entrevoir ce que pouvait être l'état de yoga et le partager avec une personne qui a vécu et connait ses états particuliers de yoga et qui peut guider et expliquer clairement.

Ce matin là, , j'étais en retard et débarquais avec du matériel de tournage pour filmer la conférence de l'après midi.  L'invocation venait de s'achever et je devais déposer la caméra derrière le podium faisant face à l'audience. Distrait et préoccupé par mon retard je ne prenais pas attention à la salle. C'est seulement en déposant les sacs à terre que j'aperçus la silhouette de Firooza en tailleur face aux participants.

Ce rapide clin d'oeil furtif me fit de suite l'impression d'être face à un personnage immense. Assise en svastikasana, son dos semblait si large et stable que la silhouette de Firooza occupait tout mon espace visuel. "Je restais scotché...". Mon esprit marquait son respect de suite sans aucune hésitation. Je savais et percevais que cette sensation de silhouette immense n'était pas une réalité physique mais qu'elle était dû à ce qui émanait d'elle et à ce calme qui se diffusait partout. Appelez cela comme vous le voulez: aura, charisme, what ever.

Je me suis assis rapidement au fond de la salle, au seul endroit qui restait, étendant mon tapis le plus discrètement possible. Et regardais médusé cette silhouette qui de loin semblait cette fois-ci frêle ( elle est réellement plutôt de petite taille ) et solide en même temps. J'ai ressenti de suite une sensation de familiarité, comme si je venais de retrouver un membre de ma famille que je ne n'avais jamais rencontré. Ce pouvait être ma tante, ma cousine, une mère...La sensation d'être en lien direct avec une âme, un âme très ancienne que l'on aurait rencontré dans une vie antérieure. J'ai par la suite demandé à d'autres participants si ils avaient eu la même sensation de proximité immédiate, et tous m'ont répondu par l'affirmative. C'est donc en totale maitrise de soi, que Firooza nous partageait ce lien direct de coeur à coeur, d'âme à âme. Ce qui se ressentait immédiatement dans son enseignement, lorsqu'elle prenait pour démontrer une posture, une personne comme exemple. De suite ses corrections étaient sous le signe d'une douce bienveillance, sans jugement, elle parvenait à cibler exactement le besoin de cette personne. Des lors pour cette personne, la posture devenait autre chose qu'une posture physique. Les corrections apportées par Firooza, correspondait aux besoins intérieures de la personne. Au delà de l'aspect d'alignement physique par rapport au schéma idéal d'une posture, c'était un alignement de l'état psychique avec l'état physique, sorte d'harmonisation des différentes couches de l'être dans sa globalité au travers un schéma corporel adapté dans un instant précis.


Son enseignement dépassait le cadre technique habituel dans ce genre de convention destinée aux professeurs. Nous n'étions plus dans les leçons d'alignement des postures mais dans leur implication spirituelle, c'est à dire l'harmonisation globale de l'être au travers le schéma corporel d'une posture. Elle ne visait pas le besoin physique d'un alignement mais bien un besoin hautement intime d'une personne prise comme exemple.

Dans prasarita padottansana, qui peut paraitre une posture simple pour des pratiquants plus avancés, elle prit comme exemple deux personnes. Dont l'une extrêmement souple et l'autre qui venait d'avoir un enfant et manquait encore de force physique. Elle pressentie exactement, immédiatement la frustration de la participante douée d'une souplesse extraordinaire, qui ne comprenait pas la nécessité d'une telle posture. Elle lui mit simplement deux briques sous les pieds et dès lors la participante pû se rétablir dans une certaine résistance de son corps et saisir l'essence de cette posture. En provoquant la résistance grâce aux briques sous le pied, elle rétablit ainsi la nécessité de la posture qui doit être une harmonisation entre l'inertie corporelle et la suractivité de l'esprit. Tant qu'à l'autre participante , elle lui fit "cabrer le bas du dos" afin qu'elle creuse les plis de l'aine en activant le devant des cuisses... Il s'agissait de renforcer une région physique mise à mal par la naissance d'un enfant.

L'incessante vibration mentale doit se transmettre au corps pour que celui-ci puisse transmette de son apathie à l'esprit. Ce qui est le but de cette harmonisation c'est de trouver, de parvenir à ce qu' Iyengar appelle la lumière de l'âme, sorte de grande sensation d'espace et de calme dans le présent.

Je vous laisse les vidéos témoignages de la conférence que Firooza a donnée suite à nos demandes. Profondeur, simplicité, complicité, calme et intelligence... Namaste, Merci.

PART I: Asana, Pranayama, Pratyahara

Conference of Iyengar senior teacher, Firooza Ali Razvi during the Iyengar convention of Belgium, on November 9 in Brussels.

PART II: Internal, External actions, how to teach it

Conference of Iyengar senior teacher, Firooza Ali Razvi during the Iyengar convention of Belgium, on November 9 in Brussels.

PART III: Bhagavad Gita, Introduction


Conference of Iyengar senior teacher, Firooza Ali Razvi during the Iyengar convention of Belgium, on November 9 in Brussels.

PART IV: What's Bhagavad Gita about?

Conference of Iyengar senior teacher, Firooza Ali Razvi during the Iyengar convention of Belgium, on November 9 in Brussels.

PART V: From Bhagavad Gita reading, What's our duty?

Conference of Iyengar senior teacher, Firooza Ali Razvi during the Iyengar convention of Belgium, on November 9 in Brussels.

PART VI: Firooza Ali Razva, Iyengar senior teacher, Brussels Kaivalya, same goal in BG and yoga sûtra Conference of Iyengar senior teacher, Firooza Ali Razva during the Iyengar convention of Belgium, on November 9 in Brussels.

PART VII: Kaivalya, same goal in BG and yoga sûtra Conference of Iyengar senior teacher, Firooza Ali Razvi during the Iyengar convention of Belgium, on November 9 in Brussels.

PART VIII: Conference of Iyengar senior teacher, Firooza Ali Razvi during the Iyengar convention of Belgium, on November 9 in Brussels.